© 2019 - G.Allemand

  • w-facebook
  • Instagram - White Circle

Guillaume Allemand - Variation autour de l'os

Guillaume ALLEMAND est issu  d’une famille d’artistes ;  il fait d’abord  huit ans de conservatoire de musique et une formation de Modern Jazz. Il devient ensuite ornithologue par passion pour la nature,  puis s’adonne à une pratique professionnelle de la photographie, avant de devenir plasticien. Aujourd’hui encore, toutes ces expériences nourrissent  et tissent la trame et l’évolution de son œuvre.

 

C’est en 2002 que Guillaume ALLEMAND décide de se consacrer à cette matière qui l’a toujours fasciné : l’os. Pour lui, l’os est un matériau noble, symbole de la force et de la perfection du vivant, il constitue la charpente, la mécanique du corps. Pour Guillaume, le travailler est une  manière de sublimer la vie.

 

Guillaume ALLEMAND a choisi l’os comme matière pour réaliser de surprenantes oeuvres monochromes abstraites,  proches du constructivisme.

L’artiste donne une place exclusive au matériau qu’il utilise et l’organise avec minutie. Il prend le temps d’approfondir chaque composition en opérant des suites et des constructions qui lui permettent d’expérimenter l’organisation de l’espace et l’impact de la lumière qui fait vivre ses créations.

Pour échafauder ses compositions, il crée les clairs obscurs en jouant sur  l’emplacement des pièces qu’il pose une à une. Il obtient les contrastes grâce à la  grande variété de formes qu’il  leur donne en les façonnant tel un ébéniste.

 

Ces oeuvres varient du monochrome blanc au noir et blanc photographique en fonction de la lumière qui restitue d’une manière essentielle les jeux de composition, le relief et le velouté de la matière et nous transporte dans des dimensions inattendues.

Guillaume ALLEMAND crée ainsi des oeuvres géométriques et rythmées d’une grande pureté esthétique, où l'interaction des formes crée une tension à l'intérieur du tableau.

Il travaille également sur un autre support : le papier. L’os n’est pas absent tout de même, puisque réalisé à partir d’une matrice en os, il crée des petites séries numérotées d’empreintes en pâte à papier. Le papier provient du Moulin Richard de Bas à Ambert dans le Puy-De-Dôme.

Xavier Taïb

En voir plus

Vous pouvez écouter deux interviews réalisé par Marion Delaye d'Arté Radio - Autre Radio Autre Culture en 2009 et 2015

Interview Arté Radio 5 janvier 2009 - Autre Radio Autre Culture
00:00 / 00:00
Interview Arté Radio 1er mai 2015 - Autre Radio Autre Culture
00:00 / 00:00